ChewJooChiat

Une des rues les plus connues dans le quartier d'East Coast est sans doute Joo Chiat. Dites a un Singapourien que vous habitez a cote et vous avez de grandes chances que tout de suite ses yeux s'eclairent: "that's where all the eateries are !"

Non, ce n'est pas un mythe les Singapouriens adorent manger et ont une vraie fierte a parler de leur culture culinaire ! Brancher un collegue ou une connaissance Singapourienne sur le sujet est surement le meilleur moyen de "rompre la glace" :) En savoir donc un peu plus sur le personnage qui se cache derriere le nom de Joo Chiat c'est pas mal aussi :

Chew Joo Chiat nait en 1857 dans la province de Fujian en Chine. Son pere est un paysan qui, a 20 ans, a deja quatre enfants destines a travailler dans les champs. La vie est tres dure et nombreux sont les hommes qui quittent leur pays pour ceux d'Asie du Sud Est, supposes leur assurer des vies meilleures.

C'est ce que fait le jeune Chew Joo Chiat en 1877. Il quitte sa famille, sa femme et ses deux enfants, et s'embarque sur un bateau pour Singapour. Apres 10 jours d'un voyage difficile (les bateaux sont surpeuples et les immigrants maltraites) il arrive dans la colonnie britannique sans un sou mais determine a faire fortune.

C'est la combinaison de son travail, d'opportunites (il epouse en 1891 en secondes noces Tan Quan Neo, une jeune fille Peranakan), et d'un peu de chance aussi qui lui permet de devenir le prospere proprietaire d'une plantation de noix de coco et de caoutchouc dans l'Est de Singapour. Plus tard, c'est son sens des affaires qui le pousse, en 1917, a donner une partie de sa plantation au gouvernement colonial en place. En echange, la rue principale qui n'etait jusque la qu'un chemin de terre, prend son nom. Les infrastructures que le gouvernement va mettre en place developpe ce quartier de l'ile et permettront a celui que l'on surnomme desormais "The King of Katong" de devenir puis un vrai magnat de l'immobilier. A sa mort en 1926, il laisse derriere lui un patrimoine immobilier consequent constitue de nombreuses proprietes et maisons. 

C'était un homme généreux qui a beaucoup fait pour la communauté. Parmi ses nombreuses actions, il a crée le 1er cinéma de plein air sur la côte est, dans son jardin. On dit qu'il demandait à ses serviteurs d'aller prévenir tout le monde dans le quartier la veille de la projection gratuite à venir. Une des anecdote les plus connues est qu'il se plaçait au milieu de tout le monde, sur son fauteuil, et s'endormait souvent lors de la projection. C'etait un homme qui aimait être entouré.

Pour en savoir (beaucoup) plus:

Le blog de Philip Chew, l'arriere petit-fils de Chew Joo Chiat, est incontournable. Riche en information sur l'histoire de sa famille mais aussi sur celle du quartier on peut y decourvrir de nombreuses photos "avant-après" étonnantes.

Philip Chew est egalemment l'un des singapouriens filmes par l'equipe du projet A Singaporean A Day.

 

(Photo-montage:  Photo perso + photo de Chew Joo Chiat tiree de “Joo Chiat – A Living Legacy” by Lily Kong & T.C Chang.)