inotstupidmovie

Jack Neo c'est un peu l'anti-these d'Anthony Chen. Realisateur (mais aussi producteur, acteur et scenariste) de films a vocation hyper commerciale avant tout, il est cependant incontournable pour qui a envie de mieux comprendre la societe singapourienne. Depuis son premier film Money No Enough sorti en 1998 il accumule les hits au box office* grace a une formule bien huilee : un sujet de societe cher aux singapouriens (l'education dans I Not Stupid, le service militaire dans Ah Boys to Men...), des blagues et des gags plus ou moins reussis, de l'emotion avec un grand E... et aucune subtilite. Bref Jack Neo c'est LE specialiste de la comedie sociale satirique made in Singapore.

I Not Stupid est objectivement un mauvais film. Les acteurs surjouent (ce sont les trois garcons du films, des amateurs, qui s'en sortent finalement le mieux), le scenario se perd dans plein de sous-intrigues plus ou moins interessantes, certaines situations sont juste grotesques, la BO n'est pas subtile et surtout le film devie de sa ligne "comedie" pour se vautrer en fin de parcours dans un melo bien sirupeux...

Heureusement, le film a quand meme pour lui un humour grincant qui fera glousser a tous les coups ceux qui comprendront les allusions plus ou moins lourdaudes au gouvernement qui est presente comme paternaliste... ou plutot maternaliste (ce n'est pour rien que la maman de Terry est toujours habillee en blanc ;) ). Jack Neo n'y va pas par quatre chemins et critique sans aucune retenue l'attitude docile de ses compatriotes, avant meme que le film ne commence (il ne faut pas louper les premieres minutes du film avant que ne debute le generique), mais aussi le gouvernement et sa politique, le systeme educatif, les "Foreign Talents". Tout le monde y passe !

Ca parle de quoi sinon ? De trois garcons chinois singapouriens de milieux tres differents (Terry, le narrateur, est issu d'une famille tres riche, proprietaires d'une chaine de magasins de bakkwa**, Kok Pin est issu de la middle class singapourienne avec deux parents qui travaillent et Boon Hok, le plus pauvre a des parents hawker qu'il doit aider) qui se retrouvent dans la meme classe, celle des "nuls ***", et de leurs familles dont les quotidiens s'entrecroisent tout au long du film, pour le meilleur et pour le pire (pour eux, comme pour nous spectateurs !).

I Not Stupid devrait particulierement parler :

  • a ceux qui ont des enfants en ecole singapourienne, meme si la fameuse EM3 a depuis disparu
  • a ceux qui travaillent en agence de pub (ne pas louper les pubs creees dans le film pour le bakkwa du papa de Terry)
  • a ceux qui vivent a Singapour depuis quelques annees (difficile de comprendre les clins d'oeils sinon)

Ou le voir : En ce moment sur les vols Singapour Airlines. I Not Stupid, ainsi que sa suite I Not Stupid Too 2, fait partie de la selection speciale SG50.

 

* Money Not Enough, I Not Stupid et surtout la serie des Ah Boys to Men figurent parmi les plus gros succes de tous les temps au box office local.
** Tu sais le porc seche. D'ailleurs je recommandais d'offrir a Noel cette meme marque, Bee Cheng Hiang, qui fait partie des sponsors du film (qui sont largement representes tout au long du film de facon tellement ostentatoire que c'en est comique... Le product placement subtil c'est pas encore ca ;) )
*** Il y a quelques annees les enfants etaient separes selon leur niveau des le P4 en EM1, EM2 et EM3. Ce systeme a ete revu et meme si le streaming existe bel et bien il est plus officieux. Il n'empeche que les plus faibles sont desormais "orientes" en "foundation" (les memes matieres que les autres mais avec un programme allege pour le PSLE) et que pour ces enfants la cela signe la fin d'eventuelles etudes superieures... des 12 ans...